Tandems

From VPH
Revision as of 16:12, 20 February 2007 by Jcgosselin (Talk | contribs)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

Histoire

D'après le site du tandem noir, on trouve la première trace de tandem dans un brevet du 8 avril 1868 déposé par le Français Dubos qui proposait un vélocipède sur lequel deux personnes pouvaient pédaler. Il s'agissait en fait d'un tandem tricycle qui fut appelé "bi-vélocipède".

Le 1er septembre 1869, un nouveau brevet fut déposé par le Français Illy. Il s'agissait là d'un tandem à 2 roues "en vue de permettre à deux personnes de faire du vélocipède ensemble". Mais, à cette époque, les pédales étaient fixées directement sur les axes de roues. Le développement pour un tour de pédalier était donc égal à la circonférence de la roue ce qui était bien insuffisant et ne permettait guère de dépasser 8 km/h sur le plat. Par contre ce développement permettait de grimper les côtes aisément, ce qui était appréciable à l'époque car les routes étaient alors en terre et au mieux empierrées !

De son côté, le grand-bi apparut en 1870 : on augmenta la circonférence de la roue avant sur laquelle étaient fixées les pédales de façon à améliorer le développement. Et dès 1880, les constructeurs profitèrent de cette nouvelle invention : ils essayèrent de réunir deux grandes roues avant de grands-bis par une barre métallique. On parla alors de "tandems bicycles". La guerre de 1870 avait ruiné en France les débuts de l'industrie du cycle. Les Anglais poursuivirent les améliorations à partir des "tandems-bicycles". On trouve trace d'un brevet anglais déposé le 24 juillet 1884 par Martin D. Rücker qui proposait un tandem articulé au centre de la barre qui reliait les deux grandes roues. Mais les tandems les plus répandus à cette époque étaient des tandems tricycles qui offraient une bien meilleure stabilité.

En fait, le tandem, comme la bicyclette, ne se développa vraiment que lorsqu'on réussit à transmettre le mouvement multiplié à l'aide d'une chaîne. Le diamètre des roues redevint normal, le rapport de diamètres des poulies qui entrainaient la chaîne permettant d'obtenir des développements corrects pour atteindre des vitesses de 20 km/h avec une rotation des jambes acceptable. La sécurité des cyclistes, installés à hauteur normale, s'en trouva accrue, c'est pourquoi ces engins furent appelés "safety" (sûr).


Technique

Le site du Tandem Noir regroupe énormément d'informations techniques sur le tandem mais également sur le vélo en général : [1]


Associations

L'Amicale Cyclo Tandemiste (ACT) aussi appelée Tandem Club de France regroupe depuis 1988 les amateurs de tandem, publie un bulletin saisonnier et organise des rassemblements conviviaux.